Nouvelles

9 avril 2020

Appel de candidatures pour un sous-comité de lignes directrices du CCPA

Le Conseil canadien de protection des animaux (CCPA) procède à la mise en place d’un sous-comité composé d’experts bénévoles pour élaborer des lignes directrices propres aux petits mammifères (cobayes, hamsters, gerbilles). Ce document remplace les chapitres XIII, « Les cochons d'Inde (cobayes) », XIV, « Les gerbilles de Mongolie », et XV, « Les hamsters », du Manuel sur le soin et l’utilisation des animaux d’expérimentation (volume 2).

Conformément au processus inclusif de nomination du CCPA, nous offrons l’occasion à toutes nos parties intéressées de recommander des candidats qualifiés (scientifiques, vétérinaires, techniciens, spécialistes en bien-être animal1, représentants du public2). Le mandat de ce sous-comité de lignes directrices .

Tous les membres du sous-comité sont nommés pour un mandat d’au plus deux ans, et ils s’engagent à respecter l’échéancier du projet. La plupart des travaux du sous-comité sont menés à distance, par courriel et téléconférence. Les membres contribuent à la rédaction et à la révision du document. Au cours du processus d’élaboration du document, les membres du sous-comité peuvent demander l’opinion de collègues de confiance à propos du contenu sans toutefois partager le document avant sa diffusion officielle pour examen par le CCPA.

Les membres du comité de gouvernance et des nominations et du conseil d’administration du CCPA choisiront parmi les candidatures reçues les membres qui formeront le sous-comité pour s’assurer de réunir toutes les compétences requises pour traiter du sujet des lignes directrices à élaborer. Les personnes non sélectionnées seront invitées à commenter les versions préliminaires des documents.

Nous vous saurions gré d’envoyer les dossiers de candidature (nom, biographie, curriculum vitae de 2 à 4 pages, déclaration d’intérêt et coordonnées) au Secrétariat du CCPA par courriel à au plus tard le 8 mai 2020. Les autocandidatures sont aussi acceptées.


1 Dans ce rôle, une personne qualifiée offre son point de vue d’une personne pour éclairer le sous-comité sur les répercussions de certains aspects des lignes directrices sur le bien-être animal. En général, la personne choisie est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en bien-être animal, connaît très bien les ouvrages scientifiques actuels sur le bien-être animal, et s’engage à respecter un processus de prise de décision qui est fondé sur des données probantes concernant l’impact des lignes directrices sur le bien-être des animaux.

2 Ce rôle permet d’obtenir le point de vue d’une personne qui n’a jamais travaillé avec des animaux en science, mais qui s’intéresse à l’utilisation des animaux en science et qui peut parler à ce sujet au nom des citoyens et dans leur intérêt (comme une personne qui représente le public au sein d’un comité de protection des animaux). Les candidats doivent avoir une bonne idée de l’opinion et des préoccupations des Canadiens au sujet de la recherche, de l’enseignement et des essais faisant appel à des animaux.