Nouvelles

8 mai 2018

Lauréats du prix Harry C. Rowsell 2018 pour contribution exceptionnelle au CCPA

Le Conseil canadien de protection des animaux (CCPA) est fier d'annoncer les lauréats de son prix Harry C. Rowsell pour contribution exceptionnelle au CCPA, soit Maria Lynn Macdonald, Marie Bédard et feu Gilles Demers. Madame Bédard et le docteur Demers ont été sélectionnés pour leur travail d'équipe. Réintroduit cette année à l'occasion du 50e anniversaire du CCPA, ce prix est remis à une personne qui a apporté une contribution remarquable aux objectifs du CCPA et à l'éthique animale et aux soins aux animaux en science au Canada.

« Comme le CCPA compte sur de nombreux experts de tous les coins du pays, il convient de marquer le 50e anniversaire du CCPA et de célébrer plus d'une contribution exceptionnelle a déclaré la docteure Eileen Denovan-Wright, présidente du conseil d'administration du CCPA. Les trois lauréats ont joué, chacun à leur manière, un rôle déterminant dans l'histoire du CCPA. Leur engagement, leur détermination et leurs initiatives ont marqué non seulement le CCPA, mais également ont amélioré la science faisant appel à des animaux, au Canada et à l'étranger ».

Ce prix a été créé en l'honneur du docteur Harry C. Rowsell, directeur général fondateur du CCPA. Ce dernier a consacré sa carrière à la promotion des meilleurs soins aux animaux en science au Canada. Il s'agit de la plus grande distinction décernée par le CCPA pour une contribution soutenue aux objectifs du CCPA et au respect de normes rigoureuses en matière d'éthique animale et de soins aux animaux en science au Canada, par l'entremise de leur dévouement, leurs compétences, leur performance, leur service rendu et leur ingéniosité.

Lauréats

Lauréats du prix Harry C. Rowsell 2018
De gauche à droite : Maria Lynn Macdonald, Marie Bédard et Gilles Demers

Maria Lynn Macdonald, University of British Columbia (UBC) :
Madame Macdonald a, pendant ses vingt-six ans de carrière, pour la UBC et ailleurs, œuvré pour l'amélioration de l'éthique animale au Canada. Le poste de coordonnateur qu'elle a créé pour le comité de protection des animaux de la UBC, une première au pays, a rapidement été adopté dans les établissements certifiés par le CCPA à travers le Canada. Sa contribution aux politiques et aux lignes directrices du CCPA concernant les comités de protection des animaux est également précieuse, de même que son influence dans la création d'un réseau canadien pour les membres de comités de protection des animaux pour une meilleure communication et collaboration. Elle a consacré sa carrière à perfectionner le modèle de comité de protection des animaux, cherchant continuellement à améliorer les conditions qui régissent l'expérimentation animale.

Marie Bédard, Université d'Ottawa, et Gilles Demers (à titre posthume), Conseil canadien de protection des animaux :
Madame Bédard et feu le docteur Demers ont été nommés ensemble pour leurs efforts soutenus en matière d'éthique animale et de soins aux animaux, tant au sein du CCPA et que dans le milieu des sciences animales. Tous deux ont consacré leur carrière à offrir de la formation et des ressources aux personnes concernées par les études faisant appel à des animaux. Ils ont contribué de façon importante à faire évoluer et progresser le CCPA par leurs efforts au profit de l'organisation, notamment pour élaborer des politiques et des lignes directrices et améliorer le processus d'évaluation et de certification. L'engagement de madame Bédard envers l'éthique animale et les soins aux animaux se poursuit; elle ne compte pas ses heures pour d'importants projets de l'Université d'Ottawa. Quant au docteur Demers, il est une figure marquante du CCPA, notamment pour son initiative et son rôle déterminant dans la création du certificat de Bonnes pratiques animales – BPAMD, aujourd'hui un fondement même de notre programme. Son travail exceptionnel sur la scène internationale où il a fait la promotion des normes rigoureuses du CCPA, de l'éthique animale et des soins aux animaux, a assurément amélioré les normes en la matière, et ce, bien au-delà de nos frontières.

Le CCPA remercie les lauréats pour leur contribution extraordinaire qui a marqué à jamais l'histoire du CCPA ainsi que le milieu des sciences animales.

« Nous avons été très heureux du nombre de candidatures reçues, a souligné Pierre Verreault, directeur général du CCPA. Au nom du CCPA, je félicite les candidats et remercie les personnes qui les ont présentés. Tous les candidats au prix Harry C. Rowsell 2018 ont grandement contribué à l'éthique animale et aux soins aux animaux, dans leur travail et au sein du CCPA. Nous avons également constaté que la diversité des candidats est un reflet de notre communauté fondée sur l'engagement de centaines de personnes aux compétences variées. En effet, nous avons évalué des dossiers de chercheurs, de vétérinaires, de coordonnateurs de soins aux animaux, de responsables des politiques et de responsables d'animalerie. Grâce à toutes ces personnes, le CCPA œuvre et collabore de façon efficace avec notre communauté. »

Les lauréats ont été honorés à la réception de l'Atelier national 2018 du CCPA, qui s'est tenue à Québec le 4 mai 2018.