Nouvelles

21 mars 2016

Analyse de branchies in vitro

Une équipe du King’s College de Londres élabore une méthode in vitro. Cette technique de pointe, publiée dans Nature Protocols, permet l’étude en laboratoire des répercussions des dangers environnementaux chez les poissons d’eau douce. Élaborée dans le cadre d’une subvention octroyée par le NC3Rs pour un projet de l’équipe du professeur Christer Hogstrand et d’une bourse d’études attribuée au docteur Nic Bury du UK Biotechnology and Biological Sciences Research Council, cette méthode fait appel à un nombre réduit d’animaux et est donc plus humaine.