Quoi : les animaux étudiés en science

Consulter les données détaillées

Au Canada, environ 3 millions d'animaux (vertébrés et céphalopodes) sont étudiés chaque année à des fins scientifiques.

Ce chiffre englobe un éventail de types d’animaux qui vont des rongeurs aux oiseaux, en passant par le bétail et les poissons. Cependant, les études font souvent appel à certains types d’animaux tandis que d’autres types d’animaux font rarement, ou même jamais, partie d’études scientifiques.

Selon les plus récentes données publiées par le CCPA, soit celles de 2015, les études scientifiques font majoritairement appel aux souris, aux poissons et aux bovins. À eux seuls, les souris et les poissons représentent 70 % des animaux en science.


D’où viennent ces animaux?

Les animaux peuvent provenir de plusieurs sources qui se divisent en deux catégories, soit les animaux produits à des fins scientifiques et ceux qui ne sont pas spécialement produits à de telles fins.

Les animaux produits à des fins scientifiques sont élevés par des fournisseurs commerciaux ou au sein d’établissements. Au Canada, la plupart des animaux en science sont produits à des fins scientifiques, comme les souris, les poissons et les rats (trois types d’animaux qui, ensemble, représentent presque 80 % des animaux dans les établissements certifiés par le CCPA) sont généralement produits pour le secteur scientifique.

Illustration d’une vache, d’un mouton, d’une poule et d’un oiseau

Les animaux qui ne sont pas produits à des fins scientifiques incluent entre autres les animaux sauvages, les animaux de ferme et les animaux amenés par leurs propriétaires à un établissement d’enseignement de la médecine vétérinaire pour des soins nécessaires afin de traiter des maladies comme le cancer ou une maladie cardiaque. Cette catégorie comprend également les animaux obtenus dans le cadre d’ententes conclues entre des établissements et des refuges et qui servent pour l’enseignement de la médecine vétérinaire et des techniques en santé animale. Les établissements soignent et traitent ces animaux et, à la fin de l’année scolaire, ceux-ci sont généralement en excellente santé et prêts pour l’adoption.

Les animaux peuvent aussi être obtenus dans le cadre d’ententes conclues entre des établissements et des fourrières; comme précisé dans les Lignes directrices du CCPA sur : l’acquisition des animaux utilisés en science. Dans ce cas, les établissements certifiés par le CCPA doivent suivre une série d’étapes lors d’ententes avec des fourrières ou des refuges.