Xylazine

Nom : Xylazine

Noms commerciaux : Rompun, Anased, Xylazine Hydrochloride Injection

Préparation : Liquide stérile injectable, disponible en flacons de 20 ml à une concentration de 20 mg/ml ou en flacons de 50 ml à une concentration de 100 mg/ml.

Description : La xylazine est un sédatif agoniste des récepteurs α-2 adrénergiques et elle a des propriétés analgésiques.

Disponibilité : La xylazine est un médicament d’ordonnance.

Indications : Employée seule pour des manipulations mineures de courte durée ou des interventions chirurgicales mineures. Pour l’emploi conjoint avec d’autres médicaments en vue d’anesthésie, voir ci-dessous.

Dose : Consulter le vétérinaire d’animaux de laboratoire.

Voies d’administration : Intramusculaire, sous-cutanée ou intraveineuse.

Durée de l’effet : L’effet sédatif dure quelques heures; l’effet analgésique est de plus courte durée. Le RompunMD a un puissant effet sédatif, analgésique et myorelaxant. Son effet sédatif et analgésique est associé à une dépression des fonctions du système nerveux central. Son effet myorelaxant résulte de l’inhibition de la transmission intraneurale des influx dans le système nerveux central. La sédation apparaît de 10 à 15 minutes après l’injection intramusculaire et de 3 à 5 minutes après l’administration intraveineuse.

Mécanisme de l’effet analgésique : La xylazine est un sédatif agoniste des récepteurs α-2 adrénergiques et elle a des propriétés analgésiques. Son effet sédatif est associé à une dépression des fonctions du système nerveux central. Son effet myorelaxant résulte de l’inhibition de la transmission intraneurale des influx dans le système nerveux central.

Pharmacologie clinique : Le kétoprofène est un dérivé de l’acide propionique [acide (benzoyl-3 phényl)-2 propionique]. L’ibuprofène est l’un des autres AINS dérivés de l’acide propionique. Comme les autres AINS, le kétoprofène a des effets analgésiques, anti-inflammatoires et antipyrétiques.

Effets physiologiques :

     Cardiovasculaires : Ralentissement significatif de la fréquence cardiaque.

     Respiratoires : Dépression significative des fonctions respiratoires.

Interactions médicamenteuses : Ne pas employer conjointement avec d’autres tranquillisants. La combinaison avec des anesthésiques ou des analgésiques donne lieu à des effets cumulatifs et les doses requises sont plus faibles.

Notes : Chez les chiens et les chats, des vomissements peuvent survenir peu après l’administration de xylazine.

Références :

Pain Management in Animals. 2000 Flecknell P et Waterman-Pearson A (eds). WB Saunders, Londres 184p

Laboratory Animal Anesthesia. 1996 Flecknell P. Academic Press, Londres ; 274p.

Compendium of Veterinary Products, 6ième éd. 1999. Institut canadien de la santé animale. North American Compendiums, Hensall, Ontario