À propos
du CCPA

Historique

Dr Harry Rowsell

Docteur Harry Rowsell

L’évolution du CCPA

Les années 50 et 60 furent une période de croissance phénoménale au Canada pour la recherche, notamment en sciences biomédicales. Parallèlement à cette croissance, il y avait le souci grandissant de la population envers l’utilisation des animaux en science. Dans ce climat, la communauté scientifique a pris de plus en plus conscience qu’il s’agit d’un thème sensible qui soulève des questions éthiques, particulièrement quant à la responsabilité en matière de soin et de l'utilisation des animaux.

En 1963, le Conseil de recherches médicales du Canada (CRMC) a décidé que ce sujet méritait plus d'attention. L'année suivante, il a demandé au Conseil national de recherches du Canada (CNRC) de former un comité pour examiner la question du soin et de l'utilisation des animaux de laboratoire au Canada. Le rapport de ce comité spécial sur le soin des animaux d'expérimentation (1966) recommandait la création d'un programme de contrôle volontaire exercé par les scientifiques dans chaque établissement, soumis au jugement par les pairs et voué à l'application des principes directeurs d'un organisme consultatif indépendant.

Une étude de faisabilité de ce projet a été effectuée (Rowsell, 1967) et, en réponse à celle-ci, toutes les universités et tous les ministères faisant appel à l’utilisation des animaux ont appuyé, d'un commun accord, la création d'un Conseil canadien de protection des animaux (Anonyme, 1967).

Le CCPA voit donc le jour en 1968. Ce Comité permanent de l'Association des universités et collèges du Canada (AUCC) [maintenant appelé UNIVCAN] fut ensuite incorporé en 1982 comme organisme indépendant sans but lucratif.

Le docteur Harry Rowsell est devenu le premier directeur général du Conseil canadien de protection des animaux, un poste qu'il a occupé pendant 25 ans. Il a été nommé officier de l'Ordre du Canada pour sa contribution inestimable à l’établissement d’une recherche éthique faisant appel à l’utilisation d’animaux, dans le cadre du programme du CCPA.

Le CCPA, aujourd’hui

Depuis 1968, les programmes du CCPA ont permis l'avènement de normes élevées en matière de soin et d'utilisation des animaux d'expérimentation. Celles-ci sont élaborées selon un processus qui intègre les conseils de pairs et l’interprétation actuelle des données probantes, les valeurs des Canadiens de même que les stratégies pour à la fois réduire le nombre d’animaux utilisés en science et leur souffrance ou leur détresse. Le programme comprend aussi l’évaluation et la certification de l’utilisation des animaux en science dans les établissements pour s’assurer qu’elle est conforme aux normes du CCPA.

Le CCPA œuvre ainsi à la promotion, à l’amélioration et à la vérification de l’utilisation éthique et du bien-être des animaux en science au Canada, ainsi qu’à la sensibilisation et à la réceptivité à ces notions.